Le lait et ses polmiques


[Avant de commencer l'article nous soulignons qu'il ne concerne pas les nourrissons dont les besoins sont spcifiques et apports par le lait maternel (ou dans certains cas maternis) mais en aucun cas du lait de vache tel quel.]

Le lait fait beaucoup parler de lui. Qui a t-il de vrai ou de faux ? Doit-on continuer consommer les 3 ou 4 laitages que les nutritionnistes recommandent ? Sont-ils utiles et sans danger ? Tant de questions auxquelles nous allons essayer de trouver des rponses cohrentes.

Les dtracteurs du lait affirment qu'il est toxique pour toute sorte de raisons plus ou moins srieuses. Mais d'un autre ct, comment se fait-il que tant de personnes consomment du lait toute leur vie sans se rendre compte du moindre effet nfaste ? La polmique semble donc s'imposer.

Nous allons commencer par rejeter les ides sans fondement des dtracteurs afin de nous librer d'lments perturbateurs. Tout d'abord ils affirment que le code gntique serait prsent dans le lait. Or, le lait ne transmet pas d'informations de ce type, cela reste dans la vache ! Les risques que l'tre humain reoive des informations destines un veau sont compltement nuls ! Donc, les cris d'alarmes des dtracteurs annonant dramatiquement qu'une seule goutte de lait va modifier tout l'ADN humain est un parfait non sens.

Ils affirment aussi que la prsence de l'enzyme lactase provoque des ballonnements et diarrhes alors que c'est exactement l'inverse. Cet enzyme permet la digestion du lactose contenu dans le lait. Mais cet enzyme n'est pas produit en permanence, de faon automatique. Donc si un tre humain consomme du lait de faon irrgulire, le lactose aura du mal tre digr, faute de lactase. C'est ce qui va lui provoquer ces dsagrments. En consommant rgulirement du lait, la production de lactase pourra tre galement rgulire et tout peut ventuellement rentrer dans l'ordre. En d'autres termes, ce n'est pas la prsence de lactase mais la NON prsence de lactase qui provoque les ractions prcites.

Enfin, les dtracteurs du lait accusent les lipides du lait de ne pas tre capables de faire du savon (saponification). Ce qui, mme vrai, ne peut tre retenu comme un dfaut du lait, sauf s'ils souhaitent se laver avec !

Toutefois, parmi ces ides sans fondement, se glissent d'autres ides, plus solides. Monsieur Thierry Souccar, membre de l'American College of Nutrition, nous servira de reprsentant de ce courant de penses "attention lait". Il a crit un livre intitul "lait, mensonges et propagande". Dans cet ouvrage, il ouvre une enqute sur le vritable intrt qu'ont les experts du PNNS (Programme National Nutrition Sant) et l'Afssa (Agence francelaise de scurit sanitaire des aliments). Ce qui l'a pouss remettre en doute la cohrence de leurs conseils en matire de produits laitiers, c'est la proximit des experts de ces institutions nationales de nutrition et les industries laitires. De quoi se demander s'il existe vraiment des preuves irrfutables quand au rle des laitages dans la prvention contre l'ostoporose ainsi qu'ils nous l'annoncent.

Les conclusions de l'enqute furent flagrantes. Les rsultats des 57 tudes publies sur ce sujet ont t analyses par Roland Weinier (universit de l'Alabama). Il affirme que les bnfices des laitages sur la densit osseuse sont extrmement faibles. L'OMS (Organisme Mondial de la Sant) de son ct, a constat que les pays les plus grands consommateurs de produits laitiers taient en mme temps les pays o il y avait le plus de fractures du col du fmur !

D'autres tudes sont encore en cours de confirmation concernant par exemple le diabte insulino dpendant (diabte de type 1) des jeunes enfants. Les produits laitiers seraient introduits trop tt dans l'alimentation ce qui provoquerait une maladie auto-immune, responsable de la destruction de cellules pancratiques.

Par ailleurs, une trop forte consommation de calcium peut abaisser le niveau de vitamine D. En effet, l'activation de la vitamine D est fonction du calcium dans le sang. Or, les doses officielles conseilles seraient trop importantes. Le taux de calcium, lev, ne laisserait pas la vitamine D la possibilit d'tre active. La vitamine D, tant protectrice d'un grand nombre de cancers, son abaissement est trs nfaste. Les tudes publies ce jour suggrent d'ailleurs l'ide d'une corrlation possible entre laitages et cancer de la prostate. Ces tudes sont suffisamment inquitantes pour que l'cole de sant de Harvard et l'institut amricain de recherche sur le cancer recommandent de consommer les laitages avec modration. En fait, il ne faudrait pas dpasser 2 sources de calcium par jour. Sachant que les fruits et lgumes, les eaux minrales, les amandes, les sardines sont galement riches en calcium, les laitages seraient dduire de toute prise d'un autre apport calcique. D'ailleurs, il est exact que les japonais ont trs peu de problmes osseux (ostoporose) alors qu'ils ne consomment pratiquement pas de produits laitiers. D'aprs Thierry Souccar, l'Agence franaise de scurit sanitaire des aliments, (l'Afssa), son tour, aurait annonc qu'une commission allait se pencher sur le cas des laitages. Mais nous n'avons pas trouv d'annonce officielle de ce genre. Il semblerait qu'en France, le maintien de 3 4 laitages par jour soit conserv. Le PNNS en est la preuve.

Le lait animal est-il vraiment nfaste l'Homme ? Les industries laitires franaises ont-elles un trop fort impact conomique ? De notre point de vue, c'est plus un problme de dsquilibre alimentaire. La consommation de produits riches en vitamine D (saumon, maquereau, thon, sardine, hareng, anchois, truite, beurre, oeuf) est insuffisante par rapport aux apports calciques. Ceci est accentu par le fait que le monde moderne nous pousse peu prendre l'air. La synthse naturelle de vitamine D se fait donc moins bien. Les carences en vitamine D sont donc fort possibles. Les aliments fibreux (crales compltes, fruits, lgumes, algues) qui favorisent l'limination du calcium sont galement peu consomms. Tout cela a comme consquence une grande disponibilit du calcium dans le sang au dpend de la vitamine D. Etant elle mme peu prsente, son rle d'antioxydant est diminu et elle ne permet pas une bonne fixation du calcium sur les os. C'est peut tre l'une des rponses aux problmes d'ostoporose... En tous cas, avant de se jeter corps perdu sur des produits laitiers de plus en plus chers, peut-tre devrions-nous augmenter les aliments riches en vitamine D et en fibres. En augmentant la consommation de poisson, de fruits, de lgumes, la place des laitages rduira naturellement... N'est-ce pas ce que l'on appelle l'quilibre ?

Pour trouver des alternatives au lait de vache, voici des informations intressantes sur les laits vgtaux :

http://www.bio-c-bon.eu/images/fiches/laits-vegetaux.pdf

http://www.mm-blog.fr/2011/03/remplacer-produits-laitiers/

Interview d'Isabelle Robard, coauteur avec Thierry Souccar en 2004 de "sant, mensonge et propagande"

Dbat dans l'express pour et contre le lait aprs la sortie de l'ouvrage ci-dessus rfrenc

Un point sur le lait et la sant : www.lanutrition.fr/Lait-et-sant%C3%A9-Thierry-Souccar-r%C3%A9pond-%C3%A0-la-soci%C3%A9t%C3%A9-fran%C3%A7aise-de-p%C3%A9diatrie-a-3413.html

Mise jour du 19 fvrier 2008 :

C'est le genre d'information qui nous fait plaisir : La consommation de lait baisse dans sa globalit. Bonne nouvelle pour notre sant ! Il faut maintenant que l'industrie laitire se fasse une raison : c'est une volution qui n'est pas prs de changer de cap ! Ca va peut tre galement tre l'occasion pour l'Affsa de revoir les recommandations sur la consommation de lait. Il n'y a vraiment aucune raison de culpabiliser de rentrer dans les statistiques de la baisse.

Mise jour du 27 fvrier 2008 :

Un scientifique norvgien, Karl Ludvig Reichelt, a mis une hypothse selon laquelle l'hyperactivit pourrait venir de la non dsagrgation de la casine (protine du lait). D'aprs Reichelt, l'enzyme qui autorise cette dsagrgation est parfois inoprante. Inform de ce dysfonctionnement, le cerveau ragirait comme sous l'effet de l'opium.

Des enfants souffrant d'hyperactivit ont essay l'alimentation sans lait. Il semblerait que les rsultats sont plutt probants si l'on en croit l'article de rfrence.

Nous avouons tre tout fait en accord avec cette thorie qui va de pair avec les maladies auto immunes que provoquerait galement le lait. L'tre humain n'est peut-tre pas naturellement apte digrer ces molcules...

Mise jour du 13 mai 2008 :

La polmique du lait prend de plus en plus une tournure d'affrontement entre les professionnels de la sant et les professionnels de l'industrie laitire. Aujourd'hui, lors d'une interview avec un journaliste de la nutrition.fr, le patron de Harvard dnonce les grandes propagandes pro lait prvenant par exemple l'ostoporose. Il reconnait que les tudes prouvent clairement que le lait n'y a pas sa place. Il annonce de surcrot les dangers d'une trop grande consommation de lait.

Mise jour du 9 juin 2008 :

Le lait est vou disparatre comme denre courante. Tout d'abord, les professionnels de la sant semblent enfin s'accorder sur les risques d'une trop grande consommation de laitages. D'autre part, la production ne suit plus la consommation telle qu'elle est recommande actuellement.

Dans ce contexte, une enqute rvle que les jeunes consomment moins de lait. Comme cette enqute provient d'un service que l'on sait assez proche de l'industrie laitire, c'est vcu comme une mauvaise nouvelle. Mais DietiMiam et un grand nombre d'units mdicales se rjouissent de voir que la consommation de lait baisse de faon naturelle. Les jeunes n'aiment plus cela ? Grand bien leur fasse !

En janvier 2012, des chercheurs ont not que les adolescents qui boivent du lait ont plus de risques au niveau de la prostate en vieillissant :
http://www.lanutrition.fr//les-news/boire-du-lait-a-l-adolescence-augmenterait-le-risque-de-cancer-de-la-prostate.html

En fvrier 2012, les conflits d'intrt de l'EFSA sont mis en exergue. Dans ce cas ce n'est pas avec l'industrie du lait. Mais nous tenions vous informer de la crdibilit bien fragile de cette agence.
http://generations-futures.blogspot.com/2012/02/revelations-pan-europe-lefsa-est.html

Vido rsumant bien les polmiques :


D'aprs une nouvelle tude amricaine parue en juin 2012, le lait (surtout les graisses satures) semble perturber la flore intestinale :
http://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/mici-le-lait-concentre-un-detonateur-inattendu

Selon une tude amricaine, les plus gros consommateurs de lait auraient un risque de cancer avanc de la prostate augment de plus de 40% par rapport aux petits consommateurs. Un lien dj rapport dans d'autres tudes.
Lire l'article : http://www.lanutrition.fr//les-news/lait-et-cancer-de-la-prostate-nouvelle-etude.html

Les bbs qui consomment du lait de vache classique avant l'ge d'un an connaissent des dficits du dveloppement psychomoteur probablement lis des carences en fer.
Lire l'article : http://www.lanutrition.fr/les-news/lintroduction-du-lait-de-vache-avant-un-an-nuit-au-developpement-psychomoteur-du-bebe.html

Mauvaise priode pour lindustrie laitire, le Programme national nutrition sant (PNNS), et les nutritionnistes qui, en dpit des donnes scientifiques accumules depuis des dcennies, sobstinent faire la promotion des 3 4 produits laitiers par jour pour prvenir les fractures et tre en bonne sant .
Lire le reste de l'article : http://www.lanutrition.fr//les-news/plus-de-fractures-et-plus-de-deces-quand-on-boit-du-lait.html

La casine du lait stimule la prolifration des cellules tumorales de la prostate. Un phnomne qui expliquerait le lien entre consommation de lait et cancer agressif de la prostate.
Lire l'article : http://www.lanutrition.fr//les-news/une-proteine-du-lait-favorise-la-proliferation-des-cellules-cancereuses-de-la-prostate.html



Sur le même sujet :

Du lait enrichi en lysozyme issu de vaches transgniques

Soyons optimiste !

Distributeurs automatiques de produits alimentaires responsables

Il y a LAIT et laid

Du fromage ? Oui s'il est au lait cru

Urgence ! Non aux OGM dans l'union europenne

Pas de lait dans mon th !

Hommage l'association LAIT VACHE

Les mdias grand public commencent diffuser contre le lait !

La cuisine sans lait et sans gluten

Contamination par des OGM cachs

Inutile de consommer du lait pour avoir des os solides

Alerte contre le lait

Le bifidus fabrique t-il les obses ?

Attention aux miroirs aux alouettes !

Alerte sanitaire : Ppites de chocolat... au lait !

La viande et le lait de vache encore une fois sur la sellette

Alerte sanitaire : lait UHT CANDIA sur la sellette

Alerte sanitaire : Listria dans du gorgonzola

Du calcium bon pour la sant

Le lait et l acn

A lire : OGM, tout s explique par Christian Vlot

Qui sont ces fans de la restriction calorique ?

Vido : retour sur les boissons nergisantes

Jeu du ni oui ni non sur les boissons nergisantes

Tlvision : C dans l air remet en cause les conseils nutritionnels

Camembert au lait cru ou pasteuris ?

Vido : enfin les premiers pas en arrire du lait

Cancer de la prostate