Retour Accueil


Gare à l hygiène alimentaire dans notre cuisine



Avec quelques précautions que la vie en occident nous offre, certains malaises diminueraient fortement. Bien sûr les bases comme se laver les mains et les ongles (les microbes se logent avec confort sous les ongles) en rentrant chez soi (dehors, des quantités de microbes se baladent, surtout si l'on a touché d'autres mains, des poignées, de la monnaie, etc) en sortant des toilettes, avant de cuisiner et avant de manger (même dehors, même le grignotage. Pratiques les lingettes nettoyantes, biodégradables de préférence. )

Dans les tâches ménagères, évidemment, laver toute la vaisselle (même les verres, les tasses, même ce qui ne semble pas sale) au produit à vaisselle, à l'eau chaude (les bactéries ne survivent que très difficilement au chaud et surtout l'eau chaude permet un meilleur rinçage) et assez rapidement après l'avoir utilisée (les vaisselles de plusieurs jours laissent le temps aux microbes de proliférer...). L'idéal, quand on prépare un repas c'est de laver au fur et à mesure, histoire de toujours utiliser un couvert, plat, une assiette complètement propore à chaque fois qu'on a besoin d'un nouvel ustensile (regard vers le fameux couteau qui coupe si bien ou à la cuillère en bois....).

Pour la sécher, attention aux torchons. Mieux vaut avoir de la réserve et en changer très souvent.. Les bactéries adorent l'humidité et si un torchon sert trop souvent, il reste humide tout le temps. C'est d'ailleurs valable pour les serviettes pour les mains. Evidemment, après avoir fait la vaisselle, passer un petit coup d'éponge imbibée de produit nettoyant (préférez un produit 100% biodégradable) dans l'évier et sur les surfaces où on a posé la vaisselle sale.

En parlant d'éponge, il ne faut pas hésiter à en utiliser plusieurs selon les tâches (celle qui va par terre ne touche pas la vaisselle par exemple) et à les remplacer régulièrement. C'est une substance qui peut garder des bactéries à l'intérieur. Donc bien les laver aussi après utilisation. Après le rinçage, essayer de les mettre à un endroit où elle pourra sècher.

Puisqu'on est dans la cuisine et qu'on vient de faire la vaisselle, on a sûrement vidé les assiettes dans la poubelle. Donc petits détails : une poubelle doit toujours avoir un couvercle pour éviter la prolifération des bactéries dans toute la cuisine ou dans le placard où elle est rangée. Ensuite, la rincer avec du vinaigre blanc sur du papier absorbant (recyclé de préférence) à chaque fois qu'on change de sac.

On reste encore un peu dans la cuisine pour nous occuper du réfrigérateur. D'abord, c'est pas mal du tout d'avoir un thermomètre à l'intérieur en permanence. Le jour où il y a un problème, on le voit de suite. Ensuite, il faut que tout soit couvert ou réserver dans des boites hermétiques. Ainsi, si l'un des aliments s'abime, il ne pourra pas contaminer les autres. Pour éloigner encore plus de risques, laver correctement l'intérieur du frigo à l'eau vinaigrée une fois par mois fera disparaître les bactéries qui se seraient baladées hors du bac à légumes par exemple.

Pour éviter que les aliments s'abîment trop vite et qu'il y ait trop de bactéries dans notre cuisine, un truc pas mal c'est de rincer à l'eau vinaigrée les courses avant de les ranger. Quand on imagine le nombre de mains sales qui ont touché à ce qu'on range dans nos placards et notre frigo, ça fait peur... Vérifier les dates de péremption aussi peut servir. Nous proposons aussi de bien rincer et frotter TOUS les fruits et légumes, même ceux qu'on épluche et dont on ne mange pas la peau (par exemple, les oignons, les kiwis ou les clémentines !) car les pesticides, les bactéries et autres micro organismes non adaptés à l'être humain se mettent sur nos mains, sur nos couverts et au final, on les fait passer dans le fruit ou légume.

En lire plus sur l'hygiène....

Le respect de la chaîne du froid ici

Article sur les moyens de barrage anti grippe et gastro entérite ici

A afficher dans vos toilettes ?

Mise à jour du 6 mai 2008 :

Une enquête britannique révèle une logique réalité : nos ordinateurs sont sales ! Au fond, rien d'étonnant que l'on retrouve sur nos claviers une quantité de microbes avoisinant ceux trouvés dans nos toilettes. Et après, on mange ? on cuisine ?

Vous saurez pourquoi en répondant à ces 4 petites questions :

Vous mangez devant votre ordinateur ?
OUI (1) NON (0)

Vous vous lavez les mains à chaque fois que vous sortez des toilettes ?
OUI (0) NON (1)

Vous vous lavez les mains lorsque vous arrivez de l'extérieur ?
OUI (0) NON (1)

Vous lavez votre clavier ET votre souris une fois par semaine minimum ?
OUI (0) NON (1)

Plus vous avez de points et plus les risques d'attraper une intoxication alimentaire à cause de votre ordinateur sont grands. Mais les gestes sont simples pour éliminer ces risques heureusement !

En savoir plus...


Mise à jour du 27 mai 2008 :

Cette semaine, Isabelle Huot nous fait un petit compte rendu de certaines règles simples à appliquer pour éviter les intoxications alimentaires.
Voir la vidéo


Mise à jour du 26 septembre 2008 :

Nous vous proposons un petit rappel rapide, alors que les épidémies de gastro entérite et autres maux de l'hiver ne vont pas tarder à faire leur apparition. Tous ces maux ne sont pas une fatalité en soi. Non ! Nous sommes en grande partie responsable de notre propre contamination (et celle de nos proches) par négligeance. En effet, avec une hygiène corporelle digne de ce nom, les risques sont minimes.. Quand on voit que plus de 90% de Français ne se lavent  pas les mains (c'est à dire frotter ses mains avec du savon ou équivalent) avant de s'assoir à table, l'épidémie ne nous étonne plus. Pourtant ce ne sont pas les moyens de se laver les mains qui manquent, même sans lavabo ; nous trouvons des lingettes biodégradables, des gels nettoyants et même désinfectants. Il n'y a donc aucune excuse à être sale !

En savoir plus...

Outre la lutte contre les bactéries, certaines pratiques permettent une utilisation écologique et économique de notre réfrigérateur.

Voir l'article : http://www.consommerdurable.com/2011/06/frigo-des-gestes-simples-pour-economiser-de-lenergie/

Vous avez aimé cet article ? Soutenez l'association en lui faisant un don !
Nous avons besoin de vous pour grandir


Publié le 19 06 2007




Sur le même sujet :

Orange pressée aux bactéries

Se laver les mains contre la pollution

Un point sur l'épidémie d'Escherichia coli en Allemagne.

Hépatite E et alimentation

Alerte sanitaire sur du fromage LOU PEYROU

Deux alertes sanitaires : épinards surgelés et poivre blanc bio

Alerte sanitaire sur foie gras

Listeria dans tarama

Gastro entérite et maladies cardiovasculaires

Alerte sanitaire : Viande hachée contaminée

Bactérie présente dans de la mozzarella

Alerte sanitaires sur 3 produits de consommation courante

Les règles pour une congélation maison saine

Attention, le bio n'est pas exclu des rappels de produits

Poulets porteurs du virus de la gastro entérite.

Épidémie d'hépatite A

Pour surveiller facilement le froid de son congélateur

Alerte sanitaire sur de l Epoisse

Alerte sanitaire sur steak haché surgelé

Et si on se faisait un kebab ?

Alertes sanitaires : produits vendus par intermarché sur la sellette

Alerte sanitaire : lait UHT CANDIA sur la sellette

Alerte sanitaire : ALBERT MENES utilise un colorant interdit dans son curry

Alerte sanitaire : Listéria dans du gorgonzola

Alerte sanitaire : colorant interdit dans du curry

Alerte sanitaire : salmonelles présentes dans le saucisson

Alerte sanitaire : bactérie E. coli dans les steaks hachés surgelés CEGEL

Propreté et santé !

Journée internationale du lavage des mains

Manger chinois ?

Pour faire de bonnes conserves

Le danger de la cueillette en forêt

A lire : connaître les risques alimentaires pour mieux se protéger

Ramasser les coquillages en bord de mer, quelques précautions

Pour voyager sans la maladie du globe trotteur

Risques, sources et précautions de l intoxication au plomb

Vidéo : Comment éviter la gastro entérite et autres intoxications alimentaires

Test : est-ce que je respecte bien les règles d hygiène ?

Test : mon frigo est-il sain ?

Pour ne pas attraper la gastro-entérite

Etat grippal : hygiène et alimentation

Pour vous faire plaisir en végétal :
Vite fait, bien fait ! La cuisine végétale version rapido


l'ebook de saveursdurables 2011 :
http://www.saveursdurables.fr/wp-content/uploads/2012/04/ebook-sdsv2011-opt.pdf
Liste des commentaires :



Ulhume 01/01/1970 à 01h33
Vous avez raison, l'hygiène est importante ! mais aussi dangereuse... Il commence à y avoir pas mal d'études qui concluent que l'excès d'hygiène serait une des cause du développement des maladies auto-imunes. En effet, l'organisme manquant de véritable ennemis se retourne contre le corps lui-même. J'avais d'ailleurs lu une étude plus précisément sur la disparité villes/campagne de ce phénomène. A la campagne, le maintient d'une hygiène "maniaque" étant autrement plus complexe que dans un appartement parisien ;-) Attention, je ne fais pas là l'apologie de la crasse, juste une alerte sur le fait que la maniaquerie ait, elle-aussi, ses dangers.

Concernant les pesticides laver ne sert malheureusement à rien, ni même éplucher d'ailleurs. Du moins c'est particulièrement critique pour les fruits et autre végétaux "à arbre". La raison en est que les pesticide ne sont pas seulement présents dans la peau mais aussi dans les racines... Un arbre fruitier traité est ainsi d'autant plus "intoxiqué" qu'il est ancien... J'en ai pris réellement conscience avec mon amie totalement allergique aux pesticides. Laver, peler, si ce n'est pas archi-cuit, rien n'y fait. La seule chose qui passe (réalisé en blind-test ;-) sont les fruits et légumes bio...

Et pour conclure sur un commentaire que je n'avais pas fait sur votre précédent post (coût de la nourriture), le surcout du bio est très largement compensé par la pérennité des fruits et légumes. A titre d'exemple, une courgette Framprix survit tout au plus 5 jours (un grand maximum) dans notre frigo et il n'était pas rare que je jette des cargaisons de légumes à la poubelle pour cette raison (je ne peux pas faire les courses plus de 2x par mois, question de rythme...). Une courgette Bio, je la consomme jusqu'à 1 mois après achat. Et même passé cette période, elle peut flétrir mais ne pourris pas tout de suite !! Le surcout est alors absorbé par le fait de moins jeter, et bien sur aussi par la satisfaction d'avoir une salade qui a un vrai goût de noisette, des tomates qui sentent la provence et des courgettes qui embaume dans la poêle ;-)

















Contact









Qui sommes-nous ?









Tous droits réservés









Respect de la vie privée









Respect de la vie privée









Publicité